d-simone \ contact


albums

notes

nouvelles

écritures théatrales

vidéos


ELLES VIENNENT SE FAIRE REMARQUER

Elles arriveraient le jour du mariage de ma sœur jumelle. Elles seraient matinales pour ne rien manquer de cette journée spéciale. Elles ont fait sentir leur arrivée par une odeur de javel sur le chemin piéton entre deux typiques maisons bretonnes que j'empruntais. Elles étaient la résultante d’une habitude peut-être des bretons le weekend. Elles ne seraient jamais arrivées si ce breton ne souhaitait pas le crépit de sa maison plus blanc que blanc. Elles ont été portées par le vent. Elles sont apparues les unes après les autres quand je fus sur le perron de la mairie. Elles ont dessiné une galaxie sur cette robe bleu marine que je portais. Elles étaient de tous petits points roses. Elles ont fait parler. Elles m'ont mise mal à l'aise, tentatives créatives de porter l'attention sur moi. Elles n'ont pas pensé ces petites tâches d'une javel vaporisée par un breton, à rester dirigées vers le crépit de la maison et alors ne pas faire de vagues. Elles n'ont pas pensé que ce jour c'était le jour du mariage de ma sœur jumelle pas le jour de la ritournelle "qu'est-il arrivé à ta robe ?", cette cocasserie mal tombée.