d-simone \ contact


albums

notes

nouvelles

écritures théatrales

vidéos


MARTIN

Mardi matin, son chihuahua au bras, un anorak dans son baluchon, Martin prit un cap inconnu. Alors qu’il marchait d’un pas convaincu, il vit un orang-outan barrant la part du trottoir qu'il occupait. - Va là où tout instinct nous conduit : à la mort, lui balança Martin. - OK, good, murmura l'animal abattu. - Trop d'alcool, l'orang-outan, trop d’alcool, glissa Martin à son toutou. Mais il fallait fuir : un ouragan arrivait. La paix s'imposait. Martin sortit son anorak abandonnant à son sort l'intriguant poivrot. Un bois non loin apparut l'abri opportun quand un bruit surprit Martin : un lapin surgissait d’un buisson. - Magic Lapin ? Vous ici ! - Oui, oui, j'ai toujours plaisir à dormir là, il y a durant la nuit un air fort vivifiant. - Mmh d'accord, d'accord, bon à savoir. - Suis-moi donc gros nigaud, j'ai un truc pour toi, lui dit l’animal qui avait plus d'un tour dans son sac. - Cool, on va où du coup ? - Tu vois la maison tout là-bas ? Lâcha Magic pointant du doigt un abri lointain. La proposition plut à Martin. Trois jours plus tard, à bout, il arriva à la maison du lapin. Il s’amusa six jours puis partit, un chaudron sur son dos fourni par Magic. Un haut massif s’offrait à lui. L’air glaçait Martin, la faim arrivait aussi. Il sortit alors du lait qu’il chauffa au chaudron dans un bol qu’il avait pris soin d’avoir aussi dans son sac. Martin n’avait jamais bu un si bon lait quand un vagabond stoppa son plaisir. - Holà gars t’aurais pas un p’tit bol pour moi aussi parfois ? - Non. - Vas-y fais pas ton radin. - Y a pas d’bol pour toi, oust ! - S’t’plait gros… - J’t’ai dit non putain ! Jamais Martin n’insultait mais Sir Vagabond allait trop loin. - Fous-moi la paix connard, lui cria Martin. - Houlà… cool mon gars, cool. Passant non loin d’un uchi-mata d’un Martin fou, Sir Vagabond, titubant, partit par un slalom, marchant cahin-caha d’un pin au pin suivant. L’alcool coulait à flots dans l’coin, tous poivrots. Martin finit son bol dans la confusion. - Où dormir ? S’angoissa-t-il.